Lieux de musiques, théâtres, salles de spectacle ou de danse, qu’ils soient gérés en délégation de service public, en régie directe, en régie personnalisée, en EPCC, en conventionnement avec une association ou une société coopérative d’intérêt collectif : comment se tissent et s’organisent les relations entre les porteurs de projet et leurs collectivités d’implantation ?

Les modes de portage entre les porteurs de projet de lieu et les collectivités publiques se traduisent en différents modes de gestion qui révèlent des visions et des attentes différentes, des manières diverses d’envisager l’action publique culturelle sur un territoire.

Comment renforcer une vision partagée entre équipes de lieux, techniciens, élus des collectivités et parfois des services de l’Etat, dans la mise en œuvre de projets d’intérêt général ?

Dans le prolongement d’une étude action réalisée par la Fedelima et le RIF sur les lieux de musiques actuelles, nous proposerons un temps d’interconnaissance et de réflexion partagée entre les différentes parties prenantes de ces gouvernances de projet de lieux, à travers une table ronde et 2 ateliers.

 —

Le 9 mars, la veille de la rencontre, se tiendront à la Bobine les Rencontres Territoriales des Musiques Actuelles. Plus d’infos prochainement !

Programme

9h30 :  Accueil café

10h00 : Table ronde : « Quelles motivations d’intérêt général président à la mise en place d’un mode de gestion ? » 

Sur la base de témoignages et de travaux d’étude, il s’agit d’identifier les éléments d’intérêt général et de l’action publique qui sous-tendent et influent sur la gouvernance des projets des lieux de spectacles et sur la place des différentes parties prenantes.

Modération : Philippe Berthelot, consultant

Juriste de formation, Philippe Berthelot, de ses fonctions initiales de direction de projet artistique et culturel, en particulier d’équipement, a participé activement à la structuration du spectacle vivant et des musiques actuelles sur le plan national et européen (Fédélima, SMA, UFISC, live DMA, …). Par la suite, ses différentes missions de consultant notamment auprès des collectivités ainsi que son expérience au service de l’inspection de la DGCA du ministère de la culture lui ont permis d’enrichir et d’assoir sa maîtrise des institutions publiques ainsi que son expertise tant artistique, culturelle que professionnelle.

Intervenants en cours

12h30 : Pause déjeuner

14h00 : Choisir un atelier

  • Atelier 1 : gouvernance et formalisation / contractualisation

L’atelier a pour objet de rentrer plus avant dans les cadres juridiques et la formalisation des liens avec la collectivité à travers les différents modes de gestion des lieux de spectacles. Quelles conséquences en termes de relations entre porteurs de projet et collectivité (partenariat, prestation et exécution), et entre la structure de gestion du lieu et son territoire (offre de service, partenariat, coopération…) ?

  • Atelier 2 : gouvernance des projets et co-construction

A travers un atelier participatif, il s’agira d’explorer des pistes d’évolution en matière de gouvernance vers des modèles plus participatifs et coopératifs tant en interne qu’avec le territoire. Comment ces tendances, en particulier portées par les droits culturels, trouvent-elles des réalités dans les différents cadres de gestion et de gouvernance des lieux de spectacles selon leur mode de gestion ?

17h00 : Fin de la rencontre

Remerciements et partenariat

Remerciements à la Bobine pour son accueil.

logo La Bobine

Cet événement est organisé en partenariat avec la Fédélima et le RIF.