La période actuelle rend plus difficile les échanges, ainsi, faire face à une situation problématique peut s’avérer particulièrement compliqué. Cette matinée propose de prendre du recul, de démêler les enjeux en croisant les regards, de rendre plus lisible les leviers d’intervention et d’esquisser des pistes de solutions.

Ce webinaire propose un cadre facilitant et confidentiel pour démêler des situations complexes ensemble, en profitant de la diversité et la richesse des regards. En amont, il vous sera ainsi demandé de réfléchir à une situation concrète qui vous impacte directement, que vous êtes en capacité de raconter et qui vous pose problème.

Si tous les cas ne pourront pas être traités, leur analyse est censée bénéficier à l’ensemble des personnes présentes en permettant :

  • la découverte d’une certaine façon d’appréhender les situations problématiques
  • l’interconnaissance – la compréhension des enjeux et réalités d’autres personnes
  • le partage des savoirs
  • le transfert de certains enseignements et pistes de solutions dans sa propre réalité professionnelle.

La méthode utilisée est inspirée de l’entraînement mental, imaginée par Joffre Dumazédier, résistant et fondateur de Peuple et Culture. Cette méthode d’analyse de cas permet de mélanger les types de savoirs, de s’appuyer sur les connaissances et expériences de chacun·e, d’effectuer un questionnement et un raisonnement critique pour appréhender une situation dans sa complexité et éviter le raccourci du problème à la solution.

Les “Fabriques des Territoires” sont des temps d’inspiration, de créativité, de réflexion, d’échanges, de convivialité et d’expérimentation autour des territoires ruraux. Ce webinaire facilite la réflexion collective, l’échange de savoirs et de pratiques pour s’interroger, renforcer et faire évoluer ses pratiques.
Par leur forme collective, elles invitent à sortir de l’isolement professionnel.

Public

Personnes déployant des projets à dimension culturelle sur les territoires ruraux (collectivités, EPCI, structures d’éducations populaires, équipes artistiques…).

Conditions d’accès

Inscription gratuite mais obligatoire. Nombre de places limité à 12 personnes.